Catégorie | A la une, Associatif

Interview de l’Autre Livre, avec Gérard Cherbonnier

Publié le 11 octobre 2013 par Rédaction_

« Le livre qui était, exception culturelle à la française,

protégé en partie par la loi Lang sur le livre,

se voit année après année fragilisé »

  • Cher l’Autre Livre, comment votre association a-t-elle vu le jour et pourquoi ?

Notre association a vu le jour il y a plus de dix ans maintenant, nous étions une petite dizaine à l’origine pour faire connaître les réalités de l’édition, ses conséquences avec le risque de disparition du pluralisme culturel si l’édition indépendante disparaît en raison de la toujours plus importante marchandisation de la culture et du livre en particulier. Aujourd’hui notre association compte plus de 160 maisons d’édition adhérentes.

  • Comment définiriez-vous l’indépendance éditoriale ?

Si vous précisez « indépendance éditoriale », ce ne peut être qu’au niveau de chaque maison d’édition membre de l’association, il n’y a bien sûr pas de ligne éditoriale collective, au contraire la richesse des maisons d’édition que nous représentons est leur différence, leur côté unique chacune. Nous refusons la pensée unique. Pour notre association, un éditeur-trice indépendant c’est celui qui :

- n’appartient à aucun groupe financier, industriel ou médiatique et dont l’édition est l’activité principale ;

- n’est lié par sa structure juridique à aucun parti, église, secte ou syndicat, etc.

- effectue un véritable travail éditorial sans devoir rendre des comptes, comme c’est le cas dans les deux points précédents.

  • Quel regard portez-vous sur l’évolution de votre profession ?

Si je reste sur cette période de dix ans, je dirais que le livre qui était, exception culturelle à la française, protégé en partie par la loi Lang sur le livre, se voit année après année fragilisé avant tout par la volonté unique dans notre société de faire du profit. Certains vous diront que l’évolution c’est surtout les nouvelles technologies, le commerce en ligne, les liseuses, le numérique, etc. mais regardez bien, les produits n’existent uniquement que pour faire du profit.

  • Si vous deviez faire une dédicace aujourd’hui, pour qui serait-elle ?

Aux visiteur-euse-s fidèles et nouveaux de notre prochain salon de l’Autre Livre les 16 et 17 novembre prochains, qu’ils continuent à nous lire, à être curieux et à demander à nos livres toujours plus de rêves, de réalisme, de poésie, d’insolence, de frivolité, de révolte, de plaisir, d’utopie, d’indignation, etc.

Gérard Cherbonnier est président de l’association professionnelle l’Autre Livre.

Le salon l’Autre Livre aura lieu du 15 au 17 novembre 2013 à Paris.

 

Publier un commentaire