Catégorie | A la une, Jeunes pousses

Portrait de « L’Ivre de Lire », avec Lionel Clément

Publié le 07 mai 2014 par Rédaction_

« les webzines constituent une vraie opportunité de penser l’information autrement  »

  • Cher L’Ivre de Lire, qu’est-ce qu’un “Webzine Littéraire Collaboratif” ?

Le principe d’un Webzine Littéraire Collaboratif est simple : tout le monde peut y contribuer. Bien entendu, le prérequis reste d’avoir une bonne qualité d’écriture, et d’être également passionné par la littérature.

Pour soumettre une chronique sur L’Ivre de Lire, il suffit de nous l’envoyer par mail à l’adresse : livredelire@gmail.com

  • Quelles sont les origines de L’Ivre de lire ? Et pourquoi avoir choisi la forme du magazine collaboratif ?

L’Ivre de Lire a été créé au mois d’août 2012. Au commencement, c’était uniquement mon blog personnel, sur lequel je publiais mes propres avis de lecture.

Puis, je me suis rapidement rendu compte qu’il se passait quelque-chose de particulier autour de L’Ivre de Lire. Des sollicitations ont commencé à affluer, me demandant s’il était possible d’y contribuer. J’ai alors créé, sur la base du Guest Blogging, une rubrique qui s’intitulait à l’époque « Le Guest du mercredi » qui a remporté immédiatement un immense succès.

A partir du mois de juin 2013, j’ai commencé à me sentir à l’étroit sur L’Ivre de Lire. La fréquentation commençait à flirter avec les 800 visiteurs uniques par jour, et j’ai eu envie de pouvoir proposer à mes lecteurs une formule vraiment différente, ouverte, ou chacun pourrait à son gré apporter sa contribution. La formule du Webzine Littéraire était née !

  • Comment voyez-vous l’avenir des webzines en général, des webzines littéraires en particulier ?

Je suis intimement convaincu que les webzines constituent une vraie opportunité de penser l’information autrement que dans la presse traditionnelle. Aujourd’hui, si on prend l’exemple des webzines littéraires, ces derniers sont devenus des prescripteurs incontournables. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont animés par des passionnés : nous ne sommes pas journalistes, n’avons pas été « formatés » autour de ce que devrait être une bonne chronique de livre. Nous parlons de ces derniers avec nos tripes, et c’est ce que nos lecteurs-rices aiment.

Les internautes viennent aujourd’hui sur les webzines, et de la même manière sur les blogs, pour y trouver un peu plus d’authenticité.

  • Si vous deviez faire une dédicace aujourd’hui, pour qui serait-elle ?

Si je devais faire une dédicace aujourd’hui, elle serait incontestablement pour toutes les personnes qui, depuis le début, croient en ce projet. Nous rassemblons à ce jour une communauté de près de 23000 internautes qui, chaque semaine, prennent du plaisir à venir lire nos chroniques : sans eux, L’Ivre de Lire ne serait qu’un bien doux rêve.

 

Lionel Clément est le créateur du webzine L’Ivre de Lire

Publier un commentaire